Responsabilité environnementale


Nous attachons une importance toute particulière à la préservation de la qualité de notre environnement.

Cette démarche environnementale contribue à un transport plus écologique. Les véhicules nettoyés régulièrement polluent moins. Ainsi, grâce au forfait lavage à volonté, le réseau Lavatrans contribue à un transport propre.


Pour nous, être des Pros, c’est savoir travailler tout en protégeant la planète.


Il est indispensable de contrôler les rejets d’eau issus du lavage poids lourds et celà ne peut être fait uniquement dans les stations spécialisées telles que Lavatrans.

L’eau fait partie de notre patrimoine. Sa protection, sa mise en valeur et le développement de la ressource utilisable, dans le respect des équilibres naturels, sont d’intérêt général.

L’usage de l’eau appartient à tous dans le cadre des lois et règlements ainsi que des droits antérieurement établis Article L210 1 du Code de l’environnement.



A forte pollution, grosse sanction !

Laver son véhicule à domicile ? A priori, quoi de plus facile !

On profite du soir ou du week-end pour briquer son camion. Et si on ne veut pas mouiller sa chemise, on fait venir chez soi un laveur qui nettoie votre poids lourd à grandes eaux, persuadé de bien faire... Erreur ! Cette pratique est totalement illégale et peut coûter très cher !

Selon la loi, les eaux utilisées pour le lavage des véhicules doivent passer par un bac de décantation puis être traitées dans un séparateur à hydrocarbures avant rejet dans le réseau des eaux usées.
En clair, le lavage à domicile est strictement interdit (Article L35-8 du Code de la santé publique) et tout contrevenant s’expose à de lourdes peines. Il suffit de jeter un œil sur le Code de l’environnement pour s’en convaincre.

Les sanctions prévues sont des plus dissuasives. L’auteur d’une pollution des eaux est passible d’une peine de 2 ans d’emprisonnement et de 76 000 euros d’amende (Article L 216-6).


La réalisation d’une installation, de travaux ou d’activités sans l’autorisation requise est passible d’une peine de 2 ans d’emprisonnement et de 118 000 euros d’amende (Article L 216-8).
Quant à l’auteur d’une pollution de l’eau ayant entrainé la mortalité de poissons ou nuit à leur nutrition ou à leur reproduction, il est puni de 2 ans d’emprisonnement et de 76 000 euros d’amende.


Pourquoi tant de sévérité ?

Parce que les eaux résiduelles du lavage de véhicules sont très nocives pour l’environnement

Selon le Centre National de la Recherche Scientifique, elles contiennent des hydrocarbures qui ont d’importants effets toxiques sur la flore, des phosphates qui provoquent des proliférations d’algues interdisant les baignades, et des métaux lourds, comme le plomb ou le cadnium, qui se concentrent dans les organismes vivants, notamment les poissons, et pénètrent ainsi dans la chaîne alimentaire.


Une seule solution : le lavage en station !

Comment éviter cela ? En renonçant définitivement au lavage sauvage.

Seules les stations professionnelles sont équipées de système qui respectent l’environnement et maîtrisent à la fois la consommation d’eau et la production de rejets.

Selon le Ministère de l’Ecologie et du Développement durable, laver son véhicule en station de lavage permet d’économiser 140 litres d’eau par rapport à un lavage à la maison, autant dire que pour un poids lourd ce chiffre peut être aisément multiplié par 3 ! Dans un contexte de pénurie d’eau et de protection de la nature, c’est assurément aujourd’hui la méthode de lavage la plus pertinente.